Nouvelles

15 mai 2017 - Communiqué

Les forces vives du Québec se mobilisent au sein du - Collectif pour une forêt durable

MONTRÉAL, le 15 mai 2017 - Plus de quarante partenaires issus des milieux social, économique et municipal du Québec, accompagnés d'intervenants du secteur forestier en provenance de toutes les régions, ont donné le coup d'envoi, aujourd'hui à Montréal, en présence du premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, et du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, au « Collectif pour une forêt durable ». Ce mouvement, qui découle d'une mobilisation sans précédent envers la forêt québécoise et son immense potentiel, agira notamment à titre de maître d'oeuvre d'une campagne de mise en valeur, dotée d'un budget de 4,2 M$, intitulée « Une forêt de possibilités ». D'une durée de trois ans, cette campagne est destinée à créer un sentiment de fierté et à mettre pleinement en valeur le riche éventail d'opportunités de développement offert par l'ensemble du secteur forestier québécois.

 

Articulée sous le thème « Une forêt de possibilités », cette campagne sans précédent pour le secteur forestier, fruit de la mobilisation et de la concertation des forces vives du Québec, prévoit, entre autres, le déploiement d'un nouveau site internet (www.uneforetdepossibilites.com). La campagne prévoit également la réalisation d'une série de capsules ludiques et informatives et des initiatives de communication branchées sur toutes les plates-formes, destinées à démontrer les nombreuses possibilités et le potentiel riche et diversifié présenté par le secteur forestier.

 

Au cours des trois prochaines années, les partenaires du Collectif mettront de l'avant, dans leurs milieux et auprès de leurs publics respectifs, des activités, des initiatives particulières, des stratégies de promotion et des coups d'éclat destinés à mettre en valeur, dans chacune des régions et des grandes villes du Québec, le potentiel diversifié et durable du secteur forestier, ses bons coups et ses perspectives porteuses en matière d'environnement, de développement social et de retombées économiques, ce qui décuplera la portée de la campagne.

 

À l'occasion de la conférence de presse tenue aujourd'hui, le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, a confirmé l'octroi d'un investissement de 2,7 M$ destiné à soutenir la mise en oeuvre de la campagne. Le Conseil de l'industrie forestière du Québec y investit, quant à lui, 1,35 M$.

 

Établir le dialogue


Par son approche flexible et décentralisée, la mobilisation invite tous ses partenaires à agir à titre de porte-parole de la forêt du Québec. Elle permettra d'apporter un éclairage moderne et factuel sur le secteur forestier québécois et l'immense potentiel de ses multiples ressources, autant sur les plans environnemental, social qu'économique. La campagne vise aussi à établir un dialogue renouvelé entre les différentes forces vives du Québec, l'ensemble des intervenants du secteur forestier et les citoyens de toutes les régions, ainsi que des grands centres. À cet effet, des espaces d'échanges seront également déployés sur les médias sociaux afin de rapprocher les Québécois de « leur » forêt et des pratiques, initiatives et projets novateurs qui y ont cours, et d'en faire, eux-aussi, des porte-paroles dynamiques et informés.

 

Un secteur tourné « vert » l'avenir


Comme l'indique le thème de la mobilisation, « Une forêt de possibilités », le secteur forestier, bien que confronté à des défis, demeure un domaine d'avenir innovant. Il est animé de travaux de recherche et de développement variés, allant des matériaux à haute valeur ajoutée à la recherche médicale, et est appelé à continuer à jouer un rôle structurant dans le développement environnemental, social et économique de demain.

Le secteur forestier du Québec, en raison de son approche unique axée sur la protection des écosystèmes, le soutien à la régénération naturelle du parterre et sur une mise en valeur multiusager de la ressource, fait figure de modèle. L'utilisation de bois d'ingénierie dans les grands chantiers permet de lutter concrètement contre l'émission de gaz à effet de serre en utilisant un matériau renouvelable, durable, et dont la croissance permet de capter le CO2. Quant à elle, la récolte forestière d'arbres à pleine maturité permet de prévenir les épidémies et de réduire les risques de feux de forêt.

 

Citations


« L'Association des Entrepreneurs en Travaux Sylvicoles du Québec et ses entrepreneurs membres sont fiers de s'associer au Collectif pour une forêt durable. La campagne une forêt de possibilités permettra de démontrer le professionnalisme des gens du milieu forestier.   Nous croyons également que cela permettra à la population de constater par elle-même l'apport des entrepreneurs sylvicoles qui cultivent les forêts du Québec. »

Fabien Simard, directeur général
Association des entrepreneurs en travaux sylvicoles du Québec (AETSQ)

 

« Né Club des marchands de bois en 1940, notre organisme représente un millier de quincailleries et de manufacturiers au nom desquels nous appuyons la campagne Une forêt de possibilités et s'engageons à y jouer un rôle actif afin d'encourager l'utilisation du bois dans la construction et la rénovation résidentielle pour ses qualités tant techniques, esthétiques qu'écologiques. »

Richard Darveau, président et chef de la direction
Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT)

 

« L'ampleur de la mobilisation dévoilée aujourd'hui est sans précédent. Pour la première fois, les forces vives qui bâtissent actuellement le Québec, en éducation, dans le monde du travail, en environnement, dans le domaine économique et social, se lève et s'allie afin de parler, ouvertement, avec optimisme et avec des arguments factuels, de notre forêt, de son immense éventail de possibilités et de son avenir. »

André Tremblay, président-directeur général
Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ)

 

« L'industrie forestière québécoise est non seulement liée aux racines de notre histoire, mais représente aussi le premier secteur manufacturier en importance et l'un des seuls secteurs économiques présents dans toutes les régions du Québec. Il est notre devoir, pour le bien-être collectif, de valoriser ce levier économique dont le dynamisme et l'expertise de pointe en font un fer-de-lance et une fierté pour le Québec partout dans le monde. »

Yves-Thomas Dorval, président-directeur général
Conseil du patronat du Québec (CPQ)

 

« Nous croyons en l'avenir de l'industrie forestière au Québec et il est nécessaire de partager à l'ensemble des Québécoises et des Québécois notre vision commune de développement durable et de l'importance que cette industrie occupe pour la population de plusieurs régions au Québec. »

François Vaudreuil, président
Centrale des syndicats démocratiques (CSD)

 

« L'histoire de la CSN est intimement liée à celle de l'industrie forestière, avec la syndicalisation des ouvriers de ce secteur il y a plus de 100 ans. Par l'amélioration de leurs conditions de travail et de vie, ils ont ainsi participé à la constitution de la classe moyenne au Québec et au développement économique dans plusieurs régions du Québec. Nous saluons cette initiative visant la pérennité de la forêt dans le respect du développement durable. »

Jacques Létourneau, président
Confédération des syndicats nationaux (CSN)

 

« La forêt est un acteur majeur du développement économique du Québec.  La Fédération des chambres de commerce du Québec croit que la compétitivité de l'industrie est la priorité sur laquelle tous les intervenants doivent travailler.  Nous devons mobiliser les ressources qui contribueront à créer les conditions les plus favorables au maintien et au développement des entreprises qui oeuvrent dans ce secteur au bénéfice de l'économie du Québec et de ses régions. »

Stéphane Forget, président-directeur général
Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

 

« On ne peut parler de pérennité de la forêt sans aborder la question des emplois et des conditions de travail dans ce secteur. En effet, grâce au travail de dizaines de milliers d'hommes et de femmes, l'industrie forestière fait battre le coeur de centaines de municipalités partout au Québec. Un soutien à la forêt en est un aux communautés régionales. »

Michel Tétreault, trésorier
Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN)

 

« Des milieux ruraux aux milieux urbains, cette campagne sur la forêt agira comme un kaléidoscope montrant les visages des gens qui y vivent, en vivent et la vivent. »

Pierre-Maurice Gagnon, président
Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ)

 

« Nous sommes heureux de faire partie du Collectif pour une forêt durable et de sa campagne Une forêt de possibilités, qui s'inscrit parfaitement dans la vision de FPInnovations, à savoir un monde où les produits provenant des forêts durables contribuent à tous les aspects de la vie quotidienne. La collaboration et les partenariats en recherche et innovation sont indispensables pour s'assurer que le plein potentiel du secteur forestier québécois soit mis en valeur. »

Pierre Lapointe, président et chef de la direction
FPInnovations

 

« Le principe de la gestion durable des ressources fait consensus et permet à tous, y compris aux chasseurs et pêcheurs, de participer à la mise en valeur de la forêt. La foresterie et le prélèvement fauniques y sont complémentaires et contribuent, ensemble, à l'essor de l'économie de toutes les régions du Québec. »

Marc Renaud, président
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP)

 

« Les coopératives forestières québécoises connaissent l'immense potentiel économique, social et environnemental des forêts québécoises. Elles sont fières du travail accompli depuis plusieurs décennies pour la mettre en valeur et pour contribuer à l'occupation des territoires. La Fédération québécoise des coopératives forestières se réjouit de s'associer à ce vaste réseau de partenaires pour mieux faire connaître cette forêt de possibilités avec et pour tous les Québécois. »

Martin Béland, président
Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF)

 

« C'est avec enthousiasme que la FQM et son Regroupement des communautés forestières joignent leurs voix au Collectif pour une forêt durable. Des dizaines de milliers de citoyens des régions vibrent déjà au rythme de la forêt. Nous croyons que la campagne Une forêt de possibilités permettra à l'ensemble des Québécoises et des Québécois d'être fiers de notre industrie, une des plus vertes au monde. »

Richard Lehoux, président
Fédération québécoise des municipalités (FQM)

 

« Il est urgent de se mobiliser pour sauver cette industrie. Ce sont des milliers d'emplois qui sont en jeu ainsi que l'avenir de plusieurs dizaines de municipalités du Québec dont l'économie dépend de la forêt. Il faut également, de façon urgente, investir dans des programmes de 2e et 3e transformation. »

Daniel Boyer, président
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)

 

« Depuis sa création, le Fonds de solidarité FTQ a investi 838 millions de dollars dans l’industrie forestière québécoise. En priorisant ce secteur dans le cadre de notre planification stratégique, nous réaffirmons notre engagement à long terme envers cette industrie clé pour notre économie. Notre support au Collectif pour une forêt durable s’inscrit donc parfaitement dans notre appui à cette industrie. »
Gaétan Morin, président et chef de la direction

Fonds de solidarité FTQ

 

« Cette initiative de concertation de tous les partenaires interpellés est directement liée à l'importance économique du secteur forestier pour l'ensemble des régions du Québec. Elle se veut un appui à ces dizaines de milliers d'hommes et de femmes passionnés qui chaque jour contribuent au développement d'un secteur en constante évolution, un secteur porteur d'avenir ! »

Réjean St-Arnaud, directeur général
Formabois

 

« À titre de partenaire du CIFQ depuis 3 ans, nous sommes heureux de participer à la campagne "Une forêt de possibilités". La forêt est au coeur de tous les Québécois. Le travail en commun est essentiel afin de relever les importants défis auxquels nous faisons face. »

Pierre Lussier, directeur
Jour de la Terre

 

« Ensemble, nous bâtissons l'avenir du Québec et de notre jeunesse. La contribution de chacun au "Collectif pour une forêt durable" permettra de faire découvrir et mettre en valeur le secteur forestier ce qui est une nécessité aujourd'hui. Il ne faut pas oublier que dans une classe, parmi les élèves assis, il y a un enfant qui deviendra ingénieur du bois, ébéniste ou encore technologue forestier, car nous aurons joué avec lui en forêt et ainsi permis de l'initier à la découverte des arbres et de leurs utilités. Ce mouvement est un travail d'équipe qui, nous le croyons, nous mènera plus loin. »

Andrée Gignac, directrice
Les Clubs 4-H du Québec

 

« C'est en effet une forêt de possibilités que notre milieu forestier offre à la population. Pour l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, tous les Québécois font partie du Collectif pour une forêt durable. En fréquentant la forêt pour la récréation, les loisirs, le ressourcement, ils participent aussi à faire évoluer notre foresterie et à mettre au défi tous les professionnels de la forêt à se dépasser et à faire mieux. La connaissance éloigne les préjugés. C'est donc une extraordinaire occasion d'exprimer notre fierté et de travailler ensemble à cette économie du futur, dans le respect des gens et de la forêt. »

François Laliberté, ing. f., président
Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ)

 

« Les Associations forestières du Québec sont heureuses de faire partie de cette mobilisation sans précédent dans notre histoire forestière. Notre mission au quotidien est de mettre en valeur la forêt dans les différentes régions du Québec pour que la population soit fière de la forêt, de ses travailleurs et de ses produits. La campagne "Une forêt de possibilités" est une opportunité pour le grand public de mieux comprendre l'importance du secteur forestier. »

Le Regroupement des Associations forestières régionales du Québec (AFR)

 

« Il est primordial que le bois récolté des forêts, une matière renouvelable s'il en est une, puisse connaitre plus d'un cycle de vie.  Les entreprises membres du Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec qui s'activent à récupérer et à recycler le bois usagé en le mettant à profit dans d'autres affectations est une source de fierté pour nos membres. »

Gilles Bernardin, président
Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec (3 R MCDQ)

 

« L'UMQ s'impliquera activement pour faire la promotion de la campagne "Une forêt de possibilités", en mobilisant toutes les communautés forestières du Québec autour de cette importante ressource porteuse d'avenir. »

Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et présidente ex-officio
Union des municipalités du Québec (UMQ)

 

« Cette campagne est essentielle, car l'industrie forestière est un de nos moteurs économiques au Québec. Lorsqu'on prend en compte qu'au Canada, la forêt est une industrie qui représente 60 % plus d'emplois que dans le secteur automobile, deux fois plus que dans le pétrole, quatre fois plus que dans l'aérospatiale, c'est majeur. Au Québec, cette industrie compte 60 000 emplois et a un chiffre d'affaires de près de 16 milliards, il faut s'en occuper. »

Renaud Gagné, directeur québécois
Unifor

 

« Cette forêt de possibilités reflète précisément ce qu'offre la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique à ses étudiants : la possibilité d'embrasser une grande variété de carrières, mais surtout, de relever, ensemble, les défis sociétaux auxquels nous sommes confrontés. Nous sommes donc heureux de répondre favorablement à l'invitation au dialogue du Collectif pour une forêt durable. Un dialogue qui réunira experts, passionnés, utilisateurs et citoyens autour d'un même objectif, reconnaître la contribution de la forêt à la richesse collective du Québec et l'importance de gérer durablement sa multifonctionnalité. L'arbre ne cachera plus jamais la forêt de possibilités. »

Stéphane Roche, ing., Ph. D. Professeur titulaire, vice-doyen à la recherche de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
Université Lava
l

 

SOURCE Conseil de l'industrie forestière du Québec  


Renseignements : Camille Rochon, Bureau : 514 667-0196, poste 423, Cellulaire : 514 688-2519, 4ebpmuba1@gnspgpfbaf1rvyb.pn8; uZnyuvxnj Cn9enqivf,b Ohoernth :6 41c8 5a29-8322e3, 8cbfngr 2232e, P4ryy0hyn7ver4 : k4187 9393-20593p, <8n uhersf=\"bznvnygbj:zcunen7qvfx@gn5pgpgbaf3rvyz.pnt">Activez le Javascript pour nous écrire

Devenir
membre
Recherche membres

Nos grands partenaires